Vous savez si vous êtes fatigué si :

LES SYMPTÔMES D’UNE DÉFIANCE ET/OU D’UN DÉRÈGLEMENT DU SOMMEIL:

*Vous êtes fatigué et souffrez de mal dormir si :

-Difficulté à se lever le matin, malgré un sommeil normal et un éveil spontané avant le réveil-matin

-Besoin de se reposer dans la journée: sentiment de malaise dans l’après-midi

-Réduction des activités physiques et des loisirs

-Des comportements destinés à prolonger le sommeil :

•  grasse matinée les jours de repos

•  en essayant de faire la sieste durant la journée

•  en se couchant plus tôt (au point de renoncer aux sorties)

-Des conditions environnementales éprouvantes :

•  surcharge de travail professionnel ou familial

•  déménagement, deuil, séparation, etc…

-Des signes de fragmentation du sommeil avec des éveils involontaires :

•  réveil spontané trop tôt le matin + sensation de devoir encore dormir,

•  pour boire au cours de la nuit,

•  pour aller uriner au cours de la nuit (régulièrement plus d’une fois),

•  par inconfort thermique (chaleurs, sueurs, frilosité),

•  par inconfort physique (malaise, sensation d’étouffement, crampe…)

Vous pensez : « il faut que je me couche à telle heure sinon je n’aurais pas suffisamment d’heures de sommeil (ou d’heures dans mon lit) pour me reposer », « non je ne peux pas ou veux pas sortir sinon je serais encore plus fatiguée demain.»

 → VOUS ETES FATIGUE ET VOUS DORMEZ MAL!←

Vous êtes fatigué et vous dormez mal ! Causes et symptômes

Le sommeil non réparateur pousse à dormir plus sans forcement reposer pour autant. C’est même souvent l’inverse qui se produit : dormir plus fatigue plus que ne repose et entraîne l’insomnie.

Au début, le malade estime avoir besoin de beaucoup de sommeil, ce qui traduit en réalité une sensation d’épuisement, mais il n’a pas encore conscience de mal dormir.

 TROP DORMIR FATIGUE!!!!!!!

 Le « Syndrome d’hypo sommeil » est une hypothèse très innovante parce qu’elle place la fatigue bien en amont de l’insomnie, et non plus le contraire comme c’est l’usage. C’est ce que résume (pour ceux qui la comprendront) la formule suivante :

 « L’histoire médicale d’un « spasmophile » est la chronique d’une insomnie annoncée ».

 •  L’inefficacité du sommeil ou « Syndrome d’hypo sommeil » provoque des symptômes généralement considérés comme d’origine psychosomatique et qui sont des signaux d’alarme du dépassement de ses propres capacités de résistance.

 •  Les symptômes d’un sommeil non réparateur :

-La spasmophilie ;

-Les troubles fonctionnels : douleurs, migraines, palpitations, troubles de l’équilibre, de la vision, de la digestion, de l’appétit, frilosité, sueurs les lombalgies communes, le syndrome d’intestin irritable, de vessie instable, la migraine, les palpitations atypiques », les vertiges de Ménières, etc.

-La fibromyalgie : Ce diagnostic est évoqué lorsque les douleurs prédominent sur un mode invalidant. Le malade se réveille fourbu et utilise toute son énergie pour effectuer les gestes de la vie courante. En savoir plus: témoignages et dossiers spéciales

-La fatigue chronique : Le diagnostic est suggéré lorsque la fatigue passe au premier plan ; présente dès le réveil, elle entraîne une diminution objective de 50% de l’activité depuis plus de six mois.

 •  3 causes à l’origine de la perturbation des horloges biologiques qui entraînent une baisse de la qualité du sommeil :

-Les horaires imposés,

-La privation de sommeil

-Le stress lié aux événements de vie

La thérapie du sommeil en 4 étapes!

Ce qu’il faut faire pour se ré-éduquer et dormir mieux: 

Assurez vous d’avoir bien pris connaissance du principe de cette thérapie: ici

Selon votre profil tout le monde n’a pas besoin de suivre toutes les étapes. Commencez par la première étape et si vous vous sentez mieux et que vous êtes persuadé d’avoir trouvé votre rythme restez comme ça. Autrement continuez à faire de nouvelles expériences selon les conseils ci-dessous, selon votre ressenti, etc. jusqu’à ce que vous sentiez une amélioration et compréhension suffisante de votre fonctionnement qui vous permettre de maîtriser votre sommeil.

 « L’éducation c’est l’art capable de mettre tout en œuvre pour que puisse exercer effectivement sa vision, un organe qui en a la faculté mais qui n’est pas tourné comme il faut et qui ne regarde pas là où il faut. »

Platon (427 av. J.-C. / 348 av. J.-C.), « La République » (livre VII, 518b-518d).

ETAPE 1 :APPRENDRE A RESSENTIR LE SOMMEIL

  • Ne pas se coucher tant qu’on ne tombe pas de sommeil peu importe l’heure
  • Essayer de repousser l’heure du coucher par des activités vous tenant éveillé
  • Se relever si pas d’endormissement en 15 minutes max (lire ou faire n’importe quoi jusqu’à ressentir à nouveau qu’on peut s’endormir vite)
  • Essayer de ne pas se rendormir en se recouchant après s’être réveillé le matin le weekend après 8h

ETAPE 2: SE LEVER 7/7 JOURS À LA MÊME HEURE

  • Régler votre réveil à 7 heures maximum et levez vous
  • Le weekend essayer de vous lever à 7h sinon essayer de ne pas dépasser 8h30

ETAPE 3 : METTRE LE REVEIL ENCORE PLUS TÔT PENDANT UNE SEMAINE 

ETAPE 4 : RTSD (Réduction du temps de sommeil drastique)

  • En gardant la même heure de réveil que la semaine précédente, mettre un soir seulement le réveil à 4h du matin et n’aller se coucher le soir suivant qu’à l’heure habituelle minimum

Notez qu’il s’agit de conseils et qu’il est conseillé d’en parler à votre médecin généraliste ou à un spécialiste du sommeil.

Je vous invite à aller vous inscrire et en parler sur le forum de l’association pour la promotion en médecine générale