Pour dormir la société doit se réveiller ! The Wall Street Journal.

CRASHS AERIENS, FRIENDLY FIRE, ACCIDENTS DE VOITURE

Il était une fois un capitaine qui s’appelait Zlatko Glusica. Il pilotait un avion d’Express d’Inde portant 166 passagers de Dubaï à Mangalore, un port agité sur la côte du sud de l’Inde. Alors que son Boeing 737 devait commencer à descendre en vue d’atterrir, M. Glusica se réveilla d’une petite sieste dans la cabine et reprit le contrôle. Son copilote l’avertit à plusieurs reprises qu’il s’approchait d’un mauvais angle et qu’il fallait redressait « la barre » au plus vite…mais c’était déjà trop tard… 8 personnes ont survécu au crash de l’avion. Il fut diagnostiqué plus tard que le pilote souffrait de troubles du sommeil et donc de fatigue.

Ce n’est pas juste le transport aérien. Environ 20 % des accidents de voiture ont pour causes des conducteurs somnolents (*selon les Centres de prévention et de contrôle des maladies. U.S).  Des chercheurs militaires ont également conclu que l’insomnie était  une des causes principales de « friendly fire ».

THOMAS EDISON: LE COUPABLE

Dans le contexte économique actuel, nous sommes plus fatigués que jamais. La caféine, les energy drinks et les somnifères sont devenus nos meilleurs amis et nos pires ennemis aussi… Il faut arrêter de chercher à compenser la dette du sommeil par des produits l’empirant, il faut faire en sorte de ne pas avoir ce problème en en trouvant la cause. Alors pourquoi le sommeil, qui semble si simple, est devenu un problème si compliqué ? Une grande partie de l’explication se trouve au dessus de vos têtes : ces belles lumières artificielles ! Avant l’âge électriquement illuminé, nos ancêtres dormaient en deux morceaux distincts chaque nuit. Le premier sommeil avait lieu pas longtemps après le coucher du soleil et durait  jusqu’à un peu après minuit. Les gens se réveillait alors pendant une heure et plongeait ensuite dans un deuxième sommeil.

Ce cycle naturel a été bouleversé par le fondateur de General Electric : Thomas Edison (Le coupable de nos nuits blanches). A partir de là le coucher du soleil n’ a plus signifié la fin de votre vie sociale, mais le commencement. La nuit est devenue le temps où tout le trucs cool se passent. Et, pour le business cela a signifié que l’obscurité n’a plus signifiait la fin de la production. Les usines ont commencé à fonctionner toute la nuit. Maintenant nous avons tant de lumière artificielle qu’après un tremblement de terre en 1994, quelques résidents préoccupés de Los Angeles ont appelé la police pour rapporter « un nuage géant, argenté » dans le ciel au-dessus d’eux. C’était la Voie lactée. Ils ne l’avaient jamais vu auparavant…

Aucun d’entre nous ne veut retourner à un temps avant des lumières électriques, bien sûr. Pourtant nos tentatives de rythmes de sommeil naturels sont de nos jours des échecs.


11 MINUTES DE SOMMEIL EN PLUS POUR 10 HEURES DANS LE PATE !

Dans une analyse d’études de somnifère patronnées par les Instituts nationaux de Santé et publiée en 2007, les patients prenant des somnifères de prescription populaires se sont endormi juste 13 minutes plus rapidement que ceux qui se sont vus donnés une pilule de sucre. Ils ont dormi pour une somme globale de 11 minutes plus longtemps. Les gens semblent surestimer l’efficacité de somnifères, en partie à cause de l’effet placebo.

Alors pourquoi nous ne mettons pas plus d’efforts à traiter nos problèmes de sommeil ? Tandis que nous dépensons des milliers en vacances paradisiaques pour décompresser et se reposer, payons très cher des aliments biologiques, nous ne nous posons jamais la question du « peut-on y remédier ? » et ça nous coûte cher, très cher ! Une étude 2011 publiée dans le journal du Sommeil a constaté que l’insomnie coûte 2,280 $ par travailleur dans la productivité perdue, s’élevant à 63.2 milliards de $ dans tout le pays. Dans une nouvelle branche de médecine du sommeil, des scientifiques ont identifié comment obtenir une bonne nuit de sommeil naturellement. La plupart des suggestions se résume au simple changement de notre comportement. Se coucher et se lever aux mêmes heures, limiter les écrans le soir, se relaxer, ect. Lire 5 astuces concrètes pour mieux dormir

Il faut reconnaître que le secret d’une bonne nuit de sommeil demande du travail. Mais que le travail ne vous coute pas d’argent et qu’il vaut le coup : santé, acuité mentale, sexe, relations, créativité, mémoire, etc – Lire aussi l’article sur la difficulté de la thérapie du sommeil

*Source:Article de David K. Randall, auteur de « Dreamland: Adventures in the Strange Science of Sleep ». Article publié dans The Wall Street Journal