Thérapie du sommeil : Améliorer la qualité du sommeil plutôt que la durée

Difficulté de la thérapie: dormir c’est pas facile même et surtout quand on est fatigué!

Témoignage issu du Journal de bord d’une insomniaque :

 »Je ressors de ce 2ème rendez-vous avec une 3ème grille d’évaluation et je fixe mon prochain rendez-vous 2 semaines après. Je palpe à présent la difficulté de cette ré éducation du sommeil mais je dois avouer que ça m’a un peu regonflée le moral, et oui c’est plus facile quand on est suivi que quand on est livrée à soi même !

Je ne vous cache pas que j’entame la phase difficile je crois : je dors mieux, je m’endors en 2 secondes le soir mais je continue à me réveiller aux aurores, j’ai de plus en plus de mal à tenir le soir, et je me sens 10 fois plus fatiguée qu’avant dans la journée avec des réveils tellement difficiles…. J’ai complètement perdu la foi !

Je remarque que si je me couche à 1h du matin, je dors d’une traite jusqu’à 6h30 et c’est très difficile d’être réveillée par un réveil, c’est une sensation que je ne connaissais pas. Je zone, je m’assois sur mon canapé, le jour ne s’est pas encore levé, j’ai les yeux qui piquent, je suis déprimée, je n’ai qu’une envie c’est de retourner me coucher. Si je me couche avant 1 heure alors là c’est pire, je me lève une voir deux fois dans la nuit pour me lever quand même vers 06h30. Je mets le réveil à 07h00 et comme ma dit de faire Docteur Dodo si je suis réveillée avant alors je me lève.

Il y a eu un jour je me suis levée à 4h30 je n’ai pas pu me lever, c’était impossible.

Hier soir idem je me couche à minuit, m’endors comme un bébé, me réveille à 02h00 du matin, vais faire pipi et me rendors immédiatement, je me relève à 04h30 et me rendors à nouveau jusqu’à 07h00. Je sens que je suis réveillée mais je suis bien je continue à me reposer et finalement à me réveiller doucement parce que quand le réveil sonne à 07h00 c’est moins horrible que d’habitude.

Les soirs où je suis occupée évidemment c’est plus facile, quand je fais du sport, que je sors, mais quand je suis à la maison devant la télé c’est juste horrible. Même dimanche après midi dernier je ne pouvais pas regarder un film assoupie dans le canapé mes yeux se fermaient. Cette expérience a augmenté ma fatigue et rend du coup encore plus difficile la lutte pour la RTPL (réduction du temps passé au lit). Je ne sais plus si je vais tenir, je ne sais plus si je fais partie de « ceux qui vont s’en sortir «, j’ai même plus envie d’aller travailler, j’ai envie de rester au lit et de DORMIRRRRRRRRRRRRRRRR ! Faut il se dire que je ne me suis pas levée à 4h du matin, que je ne me suis pas couchée assez tard et que je m’épuise à faire ce qu’il ne faut pas faire, ou faut-il se dire que j’ai déjà fait beaucoup de progrès ? Il paraît que ça peut prendre des mois, et qu’on peut très vite recraquer ! L’insomnie serait-elle donc incurable ? Et simplement en rémission ? Je crois que je vais aller poster un appel à l’aide sur le forum du Docteur Maboul, peut-être vais-je trouver des petits conseils… »