Journal de bord d’une insomniaque : Je stagne, j’ai envie d’abandonner, d’aller me réfugier sous ma couette et de dormirrrrrrrr !!!

SOS sommeil, appel à l’aide!!!! Lundi 8 octobre 2012

Ça y est je viens de m’inscrire sur le forum de docdodo et j’ai posté mon histoire dans l’espoir que quelqu’un me redonne un peu de motivation et de confiance ! http://sommeil-mg.net/spip/punbb/viewtopic.php?pid=4537#p4537

  »Bonjour,

Je vais voir docdodo depuis 3/4 semaines à peu près, je me suis inscrite aujourd’hui au forum que je consulte depuis le début et m’apprête à adhérer à l’association. Je tiens mes agendas du sommeil, j’ai déjà progressé mais là je bloque et j’ai beau comprendre pas mal de choses je suis un peu perdue.

Pour vous la faire courte: je suis insomniaque, j’avais un temps passé au lit très important et complètement irrégulier du coup j’avais un sommeil léger, peu réparateur et très irrégulier avec des éveils 3 à 4 fois par nuit. Je m’étais également souvent longtemps pour m’endormir. On pouvait me parler à tout moment dans la nuit je répondais. Vous pouvez imaginer qu’un tel (non)rythme depuis des années a provoqué une grande fatigue chronique.

 

Depuis le début de ma « thérapie »:

1ère phase: j’ai commencé à aller me coucher plus tard (00h00-1h au lie de 11h) en continuant à me lever à 8h du matin.==> Pas d’amélioration ni de dégradation de mon état de fatigue mais un endormissement plus facile et moins de réveils la nuit.

2ème phase: me lever plus tôt en continuant à me coucher plus tard et garder ce même rythme le weekend

==> Dégradation de mon état de fatigue et de mon sommeil.

J’ai de plus en plus de mal à aller me coucher après minuit heure à laquelle je dors debout, pique du nez et ré-ouvre les yeux mais au bout de 3 « piquage de nez » je vais me coucher et m’endors en 2 minutes et 50 secondes. Le problème c’est que soit je me réveille à entre 4h et 6h et j’ai une énorme difficulté à me lever, je suis au bord du malaise tellement c’est difficile, je zone dans mon salon, je suis vaseuse et je sais que si je retournais me coucher je m’endormirais en 2 minutes, les journées sont donc moralement et physiquement difficiles.

Il arrive même que je me re réveille une fois à 2h et une fois à 4h du matin et là je vais me recoucher car je n’arrive pas à faire autrement tellement mon corps ne tient pas.

Il faut savoir que j’étais persuadée avant que c’est l’envie d’aller aux toilettes qui me réveillait et j’ai du mal à m’en dissuader quand je vois comment comparé à avant j’ai de la facilité à m’endormir et à me ré endormir une fois réveillée par ce que je crois être « une envie d’aller aux toilettes ».

 

Je suis épatée par les témoignages que j’ai lu sur le forum je trouve tout le monde extrêmement courageux et j’ai l’impression de faire partie de « ceux qui n’y arriveront pas ». Honnêtement à ce stade c’est pas du mental qu’il faut, c’est une résistance à la torture!

 

Que puis-je faire pour réduire la fatigue sans dormir plus? J’ai essayé les bains chauds, le sport le soir mais rester debout dans mon salon pour regarder la télé c’est pas très fun!

 

Pensez vous que je ne devrais plus boire d’eau le soir pour aider? ou que je pourrais m’autoriser une petite sieste? La sieste est un concept que je ne connaissais pas avant parce que je ne me sentais pas capable de m’endormir mais maintenant j’ai l’impression que j’en serai capable et comme un drogué de repos en manque la tentation est grande de ne pas toucher à la sieste, ou de ne pas céder à une grasse matinée!

 

Et que puis-je faire pour vivre les réveils moins difficilement? (je prend le temps de petit-déjeuner ce que je ne faisais pas avant, de prendre une bonne douche chaude, mais en vain)

J’ai envie d’y arriver mais je ne sais plus ce qu’il faut faire.

Je vois Docdodo que la semaine prochaine donc en attendant je compte sur vous pour m’aider!

Je vous remercie par avance et félicitations à tous les insomniaques « en rémission » ;) »

Attendant de voir si des insomniaques me répondent…