Journal de bord d’une insomniaque: je ne suis pas seule!!!!!!!!

 Le lendemain je vais par curiosité sur le forum et je découvre avec surprise et joie que 3 personnes m’ont répondue !

Réponse n°1 :

« Bonjour Mathilde,

Ce que j’ai écrit: Je suis épatée par les témoignages que j’ai lu sur le forum je trouve tout le monde extrêmement courageux et j’ai l’impression de faire partie de « ceux qui n’y arriveront pas »

Quand j’ai découvert ce site, même si j’étais heureuse de ne pas être seule avec mes problèmes de sommeil, j’ai ressenti une grande angoisse face aux épreuves qui semblaient m’attendre. Comme toi, je ne me sentais pas du tout à la hauteur d’un tel défi et c’était déprimant. Finalement je me suis quand-même lancée et j’en tire une extrême fierté. je crois que cette rééducation du sommeil est l’acte le plus courageux de ma vie ! 

Ce que j’ai écrit: Il faut savoir que j’étais persuadée avant que c’est l’envie d’aller aux toilettes qui me réveillait et j’ai du mal à m’en dissuader quand je vois comment comparé à avant j’ai de la facilité à m’endormir et à me ré endormir une fois réveillée par ce que je crois être « une envie d’aller aux toilettes ».(…)Pensez vous que je ne devrais plus boire d’eau le soir pour aider?

Il y a quelques mois, je me relevais chaque nuit pour aller aux toilettes. Désormais, je peux boire une tisane juste avant d’aller me coucher et tenir toute la nuit sans me relever !  Pour moi le lien de cause à effet est évident. Docdodo a une explication rationnelle et technique, mais je ne l’ai pas retenue.

Ce que j’ai écrit: Que puis-je faire pour réduire la fatigue sans dormir plus?

Ah, ah, nous aimerions tous avoir la réponse à cette question… je dirais : « en dormant MIEUX »…  Laisse-toi un peu de temps avant de voir des progrès concernant ta fatigue.

Ce que j’ai écrit: Et que puis-je faire pour vivre les réveils moins difficilement? Trouve-toi un vrai plaisir. moi c’est de manger AVANT mes enfants. si tu les connaissais, tu comprendrais…  ce sont des vrais dictateurs au réveil, ils leur faut tout , tout de suite, en même temps, et en râlant, et en faisant plein de cochonneries… grrrrrr… Je me demande bien qui les a élevés !  Donc très clairement la perspective de manger seule m’aide à bondir hors du lit sans traîner. mais si tu lis mon fil, tu verras que ça a été très dur pour moi cette étape du réveil-matin…

Ce que j’ai écrit: Pensez vous que je pourrais m’autoriser une petite sieste?

Aïe, terrain glissant ! Je serais tentée de dire non, ça risque un peu de fausser tes impressions. Attends peut-être d’en parler à Docdodo. Bon courage.

 Réponse n°2 :

Bonjour!……remarque générale et peut être stupide de ma part mais j’ai l’impression que « les réveils pipi by night » concernent quasi exclusivement les femmes? me trompe-je?

Sinon, oui s’occuper le soir ou le matin en pleine « rtpl/rts » n’est pas évident, surtout au début car c’est un rythme à prendre,des bonnes habitudes à mettre en place,des nouveaux loisirs à trouver…!! compliqué! je pense qu’on a tous expérimenté l’ennui dans ces moments là et  le « besoin » d’aller au lit pour combler ça, par dépit….il faut que tu réussisses à trouver qqchose qui te motive, le lit n’étant pas la solution. Et vu les programmes tv,on n’est pas aidé je te l’accorde 

Pour ma part, j’ai décalé tout mon rythme vers le tard (2h)…je travaille plus tard, je fais du sport plus tard, je mange plus tard,je vois mes amis plus tard, je regarde de bonnes séries TV plus tard, je lis plus tard..etc.
Le matin (8h), seule la musique qui bouge et une douche chaude me motivent et me donnent de l’energie,en plus d’un bon ptit dej et d’une lecture du forum!

Complètement d’accord avec Acdma concernant la sieste, en tout cas pour le moment. Evite les « fuites ».
Ça ressemble à une « torture » au début (c’est un apprentissage plutôt …mais no pain no gain, je pense qu’il faut passer par là pour aller mieux. Bon courage à toi! Le forum est là pour t’aider,

Réponse n°3 :

Bienvenue !

Je compatis! J’ai commencé il y a 4 semaines et pour moi c’est très dur, physiquement et moralement. Car contrairement à certains j’ai peu de sommeil et il est rythmé de réveils (3 en moyenne sur 5h) et de demi-sommeil.

Ça devient compliqué pour moi (le contexte étant également compliqué), je n’ai pas envie de lâcher non plus mais concrètement mettre le réveil à 4h30 du matin m’éffraie un peu. J’ai perdu pas mal de kilos (au bout de 3 mois d’insomnies j’ai commencé à ne plus avoir envie de certains aliments puis par voie de conséquence l’appétit) et je me sens aujourd’hui assez faible pour attaquer un programme de choc.

Rien n’est facile pour personne mais je reste motivée car je rêve d’atteindre un sommeil récupérateur! C’est mon but, un sommeil sans levers et une journée en forme. Je t’avoue qu’en ce moment je suis un peu nostalgique de mon sommeil avant-insomnies!

Alors je te dis bravo d’avoir entamé la démarche, bon courage et à bientôt 

 

Ma réponse pour les remercier : Merci à vous tous pour vos réponses rapides! et qui m’ont redonnée un peu de motivation! Hier soir sport + soirée avec une amie donc position d’éveil optimisée à fond, + dîner tarif + bain à minuit + petite série TV = coucher à 01h30. Réveil à 05h40 => Lever à 06h07 (27 minutes pour psychologiquement réussir à sortir du lit). Résultat: un tout petit peu moins difficile de me lever que la semaine dernière mais la fatigue qui augmente tout les jours un peu plus.

A quel moment la RTPL porte t-elle ses fruits? Sérieusement il faut attendre 1 an? Comment le sent-on? on se sent petit à petit moins fatiguée et on dort petit à petit pas plus mais mieux? La RTPL c’est toute la vie ou bien notre cycle a tendance à se réguler en s’allongeant un peu? Comment régler tout ça petit à petit? Est ce qu’il ne vaudrait mieux pas se faire une véritable nuit blanche pour commencer? Est ce que ça irait pas plus vite comme ça? Parce que honnêtement je suis prête à faire des expériences plus radicales si ça peut améliorer mon état plus vite!