Journal de bord d’une insomniaque: dormez mieux, dormez moins, vivez mieux! (Part 2)

N’allez pas vous coucher, restez debout?????????

Moi :  »Mes horaires sont irréguliers ok, je suis fatiguée et je dors mal car mon sommeil est trop léger. Si je dormais plus, je serais moins fatiguée voilà ce que je continue à croire moi.  »

Dr : »Et bien c’est tout l’inverse. Vous dormez trop ! Et c’est d’ailleurs souvent le cas de beaucoup d’insomniaques. Vous êtes fatiguée parce que vous n’avez jamais eu de rythme, vous n’avez jamais écouté votre corps et vos besoins et cette instabilité de votre cycle éveil/sommeil vous a fatigué. Votre fatigue vous a fait penser à juste titre qu’il fallait vous reposer et donc dormir plus. Vous vous êtes donc mis dans ce schéma et cette obsession du « il faut que je dorme, il faut que je me couche tôt, ou je ne peux pas sortir tard car je serais fatiguée demain, ce weekend c’est grasse matinée parce qu’il faut récupérer la fatigue accumulée pendant la semaine. »

Moi : »Ouais…. Difficile à admettre, c’est comme si vous disiez à quelqu’un qui à faim de ne pas manger pour arrêter d’avoir faim ce n’est pas très très logique. »

Dr : « Regardez et suivez mon raisonnement : si vous dormiez moins, votre sommeil serait plus lourd et donc plus récupérateur parce que votre pression du sommeil plus forte

Moi : »Oui ça me semble logique mais comment savoir combien moins ? Ou de combien d’heures de sommeil exactement j’ai besoin ? Et comment je fais le weekend ? C’est difficile de garder le même rythme tous les jours de la semaine, c’est contraignant même. »

Dr : « Vous pouvez jouer sur l’heure du coucher qui est assez élastique, on ne meurt pas de manquer de quelques heures de sommeil, ou plus tôt si vous vous sentez tellement fatiguée que vous dormez debout et que vous ne pouvez plus faire autrement que de dormir. En revanche l’heure de lever du matin est beaucoup moins flexible, il est très important de se lever à une heure régulière. On peut se réveiller une heure plus tard le weekend mais pas plus. Pourquoi ? Parce que comme nous l’avons déjà dit en vous levant plus tard vous retardez votre période d’éveil et vous allez donc retarder votre heure de sommeil et donc provoquer l’insomnie si vous cherchez à vous couchez à votre horaire d’habitude le lendemain soir. De plus il n’y a rien de pire pour un insomniaque que de faire la sieste ou de se recoucher le matin après s’être réveillé.

La sieste va retarder la période d’éveil et donc perturber votre sommeil. Quand vous vous réveillez le weekend par habitude de l’horaire auquel vous vous levez en semaine, il ne faut surtout pas se recoucher ! Votre corps vous dit « je suis réveillé », vous lui dîtes « non rendors toi », il se rendort parce que le matin on est dans un état de somnolence qui permet le sommeil, mais après vous le cassez de manière non naturelle avec le réveil matin et vous détraque la journée et la période d’éveil et donc retarde le sommeil le soir. Vous avez l’impression d’avoir gagné quelques heures de sommeil mais en fait non seulement vous en avez juste perdu pour les nuits d’après mais en plus il n’a pas été récupérateur et profond, alors que si vous vous étiez levée quand vous vous êtes réveillée vous vous seriez sentie mieux ou en tout cas pas plus mal et avec de meilleurs conditions pour la nuit suivante. »

Moi : »Ce n’est pas gagné ! Se faire violence pour dormir moins alors qu’on est épuisée… »

Dr : »On va y aller doucement, essayez dans un premier temps de vous coucher plus tard, d’attendre le moment où vous n’en pouvez vraiment plus et où vous savez donc vous n’avez plus peur de ne pas dormir, vous savez que vous allez vous endormir en 5 minutes. Faîtes ce que vous voulez, ce qui vous fait plaisir !»